Suite à une formation en SEO, je me lance dans le grand bain de la création de contenu. Mais du contenu à mon image. Critique et je l’espère constructif pour vous, chers lecteurs-lectrices.
Je vais essayer de produire du contenu éducatif et original autour de mon métier de graphiste.
Pour le référencement certes (on ne va pas se mentir), mais aussi – et ça c’est une nouvelle approche – pour essayer de progresser. Progresser en orthographe. Progresser en rédactionnel. Progresser dans mon métier.

Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter ?

Euh… Comment dire. Je me pose cette question depuis environ 10 ans. À l’époque, où j’ai créé ce site internet.
À l’époque – et encore maintenant – raconter le processus de mes créations (et peintures) demeure une chose très compliquée et puis ça enlève de la magie. Je pense qu’il y a des choses qui ne s’expliquent pas ou alors que mes images suffisent à montrer mes savoir-faire. Je crois que je ne vais pas parler de mes créations sur ce blog.
Créer du contenu de com-com, de graphistes auto-centré sur leurs productions, cela ne m’intéresse pas et ne me correspond pas. Il existe déjà beaucoup de sites et de créateurs, qui le font et qui le font très bien. Il y a même de bons vieux livres pour ça.

Créer un énième contenu sur le fait de justifier un texte, sur le choix des couleurs – ou de la typo – et blabla et blabla ou sur quels outils j’utilise ( 46100 000 de résultats contre 9 220 000 résultats pour un boulanger > Est-ce qu’un graphiste est plus utile qu’un boulanger, je ne le pense pas.)

Ces résultats ne font que confirmer ma future ligne éditoriale.

Je pense que ce blog sera surtout un cahier d’humeur et de découvertes.

Un cahier de décryptage du monde de la com qui nous entoure. On verra bien. Je changerai peut-être d’avis en cours de route. Mais là je me lance. Et ça me coûte. Indulgence et bienveillance sont de mise.

Et à quelle fréquence tu vas nous saouler ?

(ou soûler suivant le Larousse)  Nous saouler ! On en aurait bien besoin pour le moment (force à tous les restaurateurs et autres bars. Vous êtes tellement plus essentiels que nous autres graphistes.)

Pour revenir à nos moutons, on me souffle dans l’oreillette qu’il faut publier une fois par semaine. Euh, j’ai mis 10 ans à me lancer.
Alors, j’aurais un rythme de croisière plus lent. Je ne veux pas publier du contenu pour publier. Je souhaite être honnête, critique, mais toujours constructive. Une fois tous les 15 jours me semble déjà assez soutenu comme rythme à tenir. Je ne suis pas rédactrice web bon sang. Chacun son métier.

Pour résumer, je vais essayer de produire du contenu de qualité, sur des sujets qui m’intéressent et me tiennent à cœur, qui vous permettront de découvrir un peu plus qui je suis, ce qui m’anime. Cela vous donnera vous donnera une idée de ce que travailler avec moi veut dire !

Pour m’encourager, n’hésitez pas à commenter !  

 

Catégorie :Web

2 thoughts on “Blogging, le grand bain d’internet, me voilà.”

  1. Eh bien c’est tout un programme! J’ai hâte de lire la suite de ton approche de l’illustration dans les nouveaux usages du web! J’attends avec impatience le prochain article!

  2. et ben c’est un beau programme, en route pour la joie !
    (tout à fait d’accord sur la pertinence entre un boulanger et un graphiste).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *